« Explorer la citadinité au prisme de l’attention. Présentation d’une perspective de recherche »

Laurent Legrain-300x225

Où?  Salle du conseil (USL-B) 

Quand? Le 16 mai 2019 de 17h à 20h 

Qui est Laurent Legrain? 

Laurent Legrain mène des recherches dans le domaine des études mongoles et sibériennes. Il a notamment publié : Chanter, s’attacher et transmettre chez les Darhad de Mongolie (Paris, EPHE, 2014).

Ses travaux peuvent être rapprochés de l’ethnomusicologie et de la sociologie des médiations et de l’attachement.

Laurent Legrain a aussi fait partie du noyau initial qui a contribué à lancer le programme de la socio-anthropologie du jeu (SAJ). A cet égard on peut lire son article «Etre dans la musique. Expérience esthétique et déambulation» paru dans le n° de Recherches sociologiques et anthropologiques consacré à la SAJ (vol. XL, 2009/1).

Résumé de la présentation 

Les études sur l’attention font l’objet d’un regain d’intérêt. C’est sa volatilité qui est aujourd’hui au centre de toutes les préoccupations. Nous serions constamment distraits par les sollicitations qui émanent de nos multiples écrans (Jackson 2009, Berardi 2009). On assiste en quelque sorte à une cure de jouvence de la question de « l’homme blasé » que posait Georg Simmel il y déjà un siècle ([1908] 1992). Plongé dans l’environnement des villes, l’homme se rendit moins disponible afin de ne pas répondre à l’ensemble des sollicitations qui lui étaient offertes.

Je voudrais repartir de ce questionnement général sans adopter la perspective de « l’homme blasé » et trouver une voie pour étudier les régimes de la citadinité contemporaine à l’aune de l’attention ou même des « communautés d’attention » qui se forment autour de certaines pratiques ou objets d’attachement spécifiques. Le projet de recherche présenté gravite autour des pratiques musicales.

 

Si cela vous intéresse, n’oubliez pas de vous inscrire via ce lien.