Chargement de la carte ....

Date / Heure
Date(s) - 23/02/2018
14:00 - 16:00

Emplacement
Université Saint-Louis, Salle du Conseil

Catégories Pas de Catégories


Vendredi 23 février 2018, Salle du Conseil

Gérard Dubey, Professeur de sociologie à l’Institut des Mines-Télécom (Paris)

interrogera les présupposés anthropologiques que recèlent les machines dites intelligentes, dans le cadre d’une communication intitulée :

« Pour une anthropologie des machines intelligentes. Interroger l’impensé machinique. »

Gérard Dubey, professeur de sociologie à l’Institut Mines-Telecom, chercheur au Cetcopra (Université Paris1 Panthéon-Sorbonne), co-directeur de la revue Socio-anthropologie, Publications de la Sorbonne.
 
Résumé : Nos technologies matérialisent, et rendent accessibles à la conscience, ce à quoi nous croyons et accordons de l’importance à un moment donné de notre histoire. Cela fait d’elles un précieux indicateur -symptôme- de la manière dont les humains, à une époque donnée, se pensent et aussi se rêvent. Pour ce qui concerne les machines dites intelligentes, la première question n’est donc pas de savoir si les machines vont remplacer les humains, comment et quand, ou encore, comment nous allons collaborer avec elles et sur quelle base. Il s’agit surtout de comprendre quelles sont les valeurs -comme la vitesse, la prédictibilité, la régularité, la puissance calculatoire- les préconceptions de l’humain, de l’intelligence ou du monde que nous mettons en elles, le plus souvent à notre insu, et qui en retour nous transforment. Comprendre aussi pourquoi nous désirons peut-être, secrètement, qu’elles nous remplacent.