Eva Seifarth

eva

Après une formation en sociologie à Saint-Louis ainsi qu’à l’ULB, je suis actuellement assistante en méthodes quantitatives à l’Université Saint-Louis, où j’assiste les cours de Méthodes quantitatives II, de Statistique et d’analyse des données, et où j’encadre le séminaire de sociologie du droit.

Mon projet de thèse se focalise sur la question des discours à propos de soi des  jeunes non-engagés dans la vie active, et de l’articulation de ces enjeux avec la notion d’autonomie. A travers cette recherche, j’aimerais explorer les discours à propos de soi produits par une certaine catégorie d’individus : les jeunes NEET (Not in Education, Employement or Training). Cette catégorie d’individus, qui n’est pas homogène et ne correspond pas à une identité dont se revendiquent ceux qui y appartiennent, rassemble des individus uniquement par ce qu’ils ne sont pas, et pas par ce qu’ils sont. Dès lors, comment ces jeunes se construisent-ils un statut social considéré comme acceptable par le reste de la société ?




Comments are closed.